Aller à la recherche

Le Bullet Journal à la cool

Comme à peu près la moitié des internautes, j'ai commencé un Bullet Journal il y a un an et demi. Comme une proportion légèrement inférieure de ces internautes, je le tiens toujours avec autant de bonheur ; j'ai trouvé la formule qui correspond à mon besoin d'organisation pour le moment, la bonne balance entre "suffisament léger à tenir" et "utile". Voici à peu près à quoi mon Bullet Journal ressemble. 

C'est un cahier A5 ligné à spirales (certaines personnes ne peuvent pas supporter les spirales, moi je ne peux pas faire sans : les spirales me permettent d'avoir toujours un support assez épais pour écrire, même sur les pages de gauche en début de carnet ou les pages de droite en fin de carnet). J'ai numéroté les pages manuellement. 

J'y écris avec des stylos effaçables (pilot frixion et uni-ball fanthom). J'aime beaucoup pouvoir corriger quand c'est nécessaire en gardant un aspect correct.

Au début du carnet, très logiquement, l'index, THE place to be si on veut retrouver son information. 

Ensuite, une série de listes, que je mets à jour quand le besoin s'en fait sentir. 

D'abord, une liste de choses à faire. Dans la version "de base" du Bullet Journal on en fait une par jour, c'est beaucoup trop lourd pour moi ; j'en crée une par semaine. Chaque ligne commence par un petit carré que je coche quand la tache est effectuée, ou à côté duquel je dessine une petite flêche quand elle est reportée. 

J'ai une liste de livres/magazines que j'ai repérés, intitulée, de manière très originale, "à lire", ainsi qu'une liste de films ou séries qu'on m'a recommandés, que j'appelle, de manière tout aussi dingue, "à voir". Je rajoute une petite coche en fin de ligne, en couleur, quand j'ai trouvé et lu/vu son contenu. 

J'ai également un inventaire de livres lus, de films et séries vus, avec une répartition par mois. J'essaye d'ajouter à chaque fois quelques mots sur ce que j'en ai pensé.

Je garde une page pour les "grands" projets de l'année. 

Enfin, ma liste préférée, celle des joies ; j'essaye de me poser chaque soir pour noter au moins une chose qui m'a fait plaisir. C'est un bon exercice pour penser positif. 

Je tiens aussi depuis quelques mois une page de trackers, assez simple ; je sais que je ne tiendrais pas sur la longueur une comptabilité précise du type nombre de verres d'eau bus ou nombre de pas effectués (à vrai dire je n'en verrais pas l'intérêt), je note donc uniquement, tous les jours, si j'ai lu, regardé la télévision, fait du sport, médité, ou si je suis sortie (hors travail). Je fais une simple coche dans la case pour "oui" (et rien pour "non") ; rapide et efficace.

Les listes "en cours" sont marquées grâce à des petits signets repositionnables de différentes couleurs. 

La dernière page du carnet contenant une pochette, j'y ai glissé mes réserves de signets et un beau marque-page plastifié qui me sert de règle pour souligner les titres ou tracer les tableaux des trackers. 

Mes rendez-vous et mon planning sont toujours dans un agenda (papier), je m'y retrouve mieux comme ça. 

Le Bullet Journal a pour moi de nombreux aspects positifs. 

Établir une liste de tâches à accomplir toutes les semaines me permet d'être plus sereine (je me sens mieux avec des objectifs bien définis). Cela m'a aussi poussée à diviser les tâches un peu lourdes ("faire refaire un passeport" par exemple) en tâches plus légères ("faire des photos", "télécharger le formulaire", "demander un extrait de naissance"...). La montagne en parait plus facile à gravir, et chaque effort accompli plus gratifiant. 

Les trackers d'habitudes m'ont permis de prendre conscience desdites et de réduire, par exemple, le nombre de soirées que je passais devant la télévision.

Noter ce que j'ai envie de lire/regarder à un seul endroit (dans un carnet - avec index - que j'ai presque toujours sous la main) me permet de savoir où chercher quand je suis à la médiathèque, ou qu'on me demande ce qui me ferait plaisir pour mon anniversaire. Auparavant je n'avais jamais la bonne liste sur moi quand j'en avais besoin (je prenais des notes soit dans un carnet tellement brouillon qu'il était impossible de s'y retrouver, soit en remplissant une wish-list en ligne, pas pratique pour y accéder ensuite). 

J'aime relire les titres de livres lus pour me rappeler du plaisir que j'ai eu à les lire. 

Les listes de joies, elles, sont de vrais trésors en cas de cafard. 

Si je résume, le Bullet Journal me permet à la fois d'être plus organisée (donc plus tranquille) et, en prenant conscience de ce que j'accomplis, de m'en sentir fière ; on ne s'étonnera donc pas que je continue à l'utiliser maintenant que la grand-mode en est passée.

Commentaires

1. Le mercredi 22 mars 2017, 07:54 par Lizly

Je me retrouve assez dans ton approche, je retrouve des points communs même si certaines de mes pratiques diffèrent sur plusieurs points. Je trouve un moteur dans la tenue du bullet journal pour les tâches à accomplir. Diviser, comme tu le dis, les tâches lourdes, me permet de les aborder plus sereinement. Pour celles qui sont longues, c'est encourageant de voir certains items "détaillés" cocher même si la "grande tâche" ne l'est pas encore.
Celui de cette année n'est pas à spirales et je le regrette à la pratique. Pour l'année prochaine, j'en reprendrais un avec des spirales.

Anecdote "bullet journal" datée d'avant hier : une élève toujours fourrée au CDI me voyant y noter quelque chose me dit, comme une confidence, "ce carnet, si vous le perdez, vous êtes perdue je crois Madame". Du coup, je lui ai un peu parlé du principe. Ce qui m'a amusé, c'est qu'elle ait observé à quel point je m'en sers !

2. Le mercredi 22 mars 2017, 11:56 par Georgia

Je serais curieuse de lire un billet plus long sur ton approche (tu en avais fait un dans mes souvenirs, mais je ne le retrouve pas..?)

3. Le mardi 28 mars 2017, 11:18 par Lizly

Il a disparu avec feu mon pauvre blog dotclear. Je vais sans doute en tenter un nouveau pendant les vacances.

4. Le mercredi 29 mars 2017, 10:13 par Georgia

Je le lirai avec plaisir, si tu l'écris. :-)

5. Le mercredi 29 mars 2017, 13:27 par Lizly

Tiens, j'ai remis la main là-dessus. Il n'y a plus les photos mais le texte de mon vieil article est toujours lisible ici https://lizarchives.wordpress.com/2... :-*

6. Le mercredi 29 mars 2017, 17:38 par Aurdrey

J'aime beaucoup cet article et surtout sa conclusion. Je suis comme toi. Mon Bujo me permet de mieux m'organiser mais aussi parfois de me rappeler ce que j'ai pu faire, lire ...
Et ta façon de découper les tâches me parle aussi beaucoup. Je suis entrain de lire le livre de David Allen : S'organiser pour réussir. C'est exactement sa façon d'aborder les problèmes, les diviser en sous tâche atteignable, identifiable facilement.
Merci pour ce bel article

7. Le jeudi 30 mars 2017, 17:31 par Georgia

Merci d'avoir fouillé, Liz !
Audrey, bienvenue sur mon blog, et merci de ton commentaire. :-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top